Grzegorz JAKUBOWSKI-BARTHEL de WEYDENTHAL
HOME INDEX GALLERY INFOS E-MAIL

www.000webhost.com
ART EXHIBIT : Temps de Paix - Temps de guerre. Les artistes polonais a Paris 1900 - 1918, Boleslas BIEGAS Museum, Bibliotheque Polonaise a Paris (Biblioteka Polska w Paryzu), 1996-1997
ART EXHIBIT :

  • TEMPS de PAIX - TEMPS de GUERRE.
    Les artistes polonais a Paris 1900 - 1918


    Musee Boleslas BIEGAS,
    BIBLIOTHEQUE POLONAISE
    in Paris

    Muzeum im. Boleslawa BIEGASA,
    BIBLIOTEKA POLSKA w Paryzu

    October 1996 - January 1997





    Conception, scénario and organisation :

  • Ewa Bobrowska - Jakubowska
  • Grzegorz Jakubowski - B. de Weydenthal

    The EXHIBITION in the Boleslas BIEGAS Museum in the BIBLIOTHEQUE POLONAISE in Paris, 1996 - 1997


    Wystawa CZAS POKOJU - CZAS WOJNY. ARTYSCI POLSCY w PARYZU 1900-1918 pomyslana byla jako aneks pokazu *Wokól Antoine Bourdelle`a. Paryz i artysci polscy 1900-1918*, pokazanego tez w Muzeum Narodowym w Warszawie. Zamiarem naszym bylo pokazanie mniej znanych faktów, odkrycie niecodziennych aspektów dzialalnosci polskich artystów, róznorodnosci stylow i twórczego podejscia.
    Konwencja teatralna, z okresleniem czasu i miejsca akcji oraz aktorów wydala nam sie szczególnie odpowiednia do prezentacji calosci w dwóch odslonach, uzasadnionych wyrazna cezura, jaka w historii kultury europejskiej stanowila I Wojna Swiatowa.
  • Ekspozycja jest kolejna próba przyblizenia srodowisku francuskiemu polskiej sztuki i kultury, jakie mielismy okazje podjac zarowno w Bibliotece Polskiej w Paryzu, jak wystawy poswiecone Oldze BOZNANSKIEJ (1990), ZAWADZIE (1991) oraz Boleslawowi BIEGASOWI i innym artystom polskim przelomu XIX i XX wieku (1994), czy tez gdzie indziej, jak wystawe *W holdzie VAN HAARDTOWI* (1996), albo SYMPOZJUM-WYSTAWE-KONCERT : *WOKÓL POLSKICH STOWARZYSZEN ARTYSTYCZNYCH we FRANCJI* (1996), w paryskiej Stacji Polskiej Akademi Nauk. W tym miejscu raz jeszcze pragniemy wyrazic nasza wdziecznosc Fundacji im. Zygmunta Lubicz Zaleskiego, za to, ze tym razem mozemy dysponowac innymi srodkami dzialania niz tylko wlasny entuzjazm i indywidualny wysilek.
  • Mamy równiez nadzieje, ze Muzeum im.Boleslawa Biegasa otwarte niedawno w ramach BIBLIOTEKI POLSKIEJ w Paryzu stworzy nowe perspektywy w dzialalnosci tej zasluzonej instytucji otwierajac ja na publicznosc nie wladajaca jezykiem polskim.

    Ewa Bobrowska - Jakubowska
    Grzegorz Jakubowski - B. de Weydenthal

    ___________________________________

    L`exposition TEMPS de PAIX - TEMPS de GUERRE. Les ARTISTES POLONAIS a PARIS 1900 - 1918 constitue l`annexe a une manifestation se déroulant actuellement a Paris sous le titre *Autour de Bourdelle. Paris et les artistes polonais 1900-1918*. Notre but était de montrer des faits, des auteurs et des oeuvres moins connus, de découvrir des aspects peu communs de l`activité de nos artistes et de signaler la multitude de styles et d`approches. La démarche consistait a en utiliser un cadre quasi théâtral : le temps et le lieu de l`action, les acteurs, tout cela en deux actes a cause d`une césure très nette que la Grande Guerre avait marquée dans la civilisation européenne. La plupart des objets exposés proviennent des collections artistiques de la Société Historique et Littéraire Polonaise, riches, mais toujours trop peu connues. Certains tableaux nous ont été généreusement prêtés par des institutions et des collectionneurs privés. La présente exposition s`inscrit dans une lignée des tentatives pour faire connaître aux Français la culture et l`art polonais que nous avons eu la possibilité d`organiser aussi bien a la Bibliothèque Polonaise : exposition consacrée a Olga BOZNANSKA (1990), a ZAWADO (1991), puis a BIEGAS et d`autres artistes polonais de la fin du XIXe et du début du XXe siècles (1994), qu`ailleurs : HOMMAGE a VAN HAARDT (1996) ou le COLLOQUE-EXPOSITION-CONCERT : AUTOUR des ASSOCIATIONS ARTISTIQUES POLONAISES en FRANCE (1996). Nous tenons a exprimer encore une fois notre gratitude envers la Fondation Lubicz-Zaleski grâce à laquelle cette fois nous avons pu disposer d`autres moyens d`action que notre propre enthousiasme et les efforts de chacun. Nous espérons que le MUSEE BOLESLAS BIEGAS inauguré récemment a la BIBLIOTHEQUE POLONAISE donnera un nouvel élan a l`activité de cette vénérable institution en l`ouvrant plus largement au public n`ayant pas la connaissance de la langue polonaise.

    Ewa Bobrowska - Jakubowska
    Grzegorz Jakubowski - B. de Weydenthal


    Décor: Paris au début de notre siècle

  • Les partages de la Pologne et leur conséquence - l`absence de leurs propre État les poussent les artistes polonais à chercher leur place ailleurs. Parfois ils fuient des répressions politiques. Depuis le Grande Émigration les Polonais trouvent un asile en France. Les artistes, privés des centres d`enseignement artistiques en peinture et sculpture se rendaient traditionnellement dans les Académies de Munich, Vienne ou Saint-Petersbourg. Depuis la fin du XIXe siècle la renommée de Paris, avec son École des Beaux-Arts, ses Académies libres, ses galeries, ses expositions universelles, y attire des créateurs pour étudier, mais aussi pour voir de nouvelles tendances et des oeuvres des maîtres dans les musées. La ville est aussi portraiturée dans leurs oeuvres. Les Polonais la montrent surtout gravée. Les plus belles vues de Paris nous sont offertes par Pankiewicz, Rubczak, Brandel, Kamienski où Karol Mondral.

    Personnages: artistes, leurs amis et modèles

  • On peut estimer le nombre des artistes polonais qui font un séjour à Paris a la fin du XIXe et au début du XXe siècles a quelques centaines. Certains s`y installent définitivement, comme Boznanska, venue en 1898 et dont l`atelier constitue un lieu de rencontres pour les anciens et les nouveaux venus, Biegas en 1902, Makowski en 1908. D`autres, comme Rubczak, Wittig ou Mondral, y vivent pendant plusieurs années. D`autres encore n`y passent que quelques mois. Étrangers dans cette grande capitale européenne les artistes polonais vont se rassembler. Déjà en 1897 ils fondent leur première association, la Société Polonaise Artistique et Littéraire. En 1910 c`est la Société Littéraire et Artistique Polonaise qui prend sa place. Enfin, la Société des Artistes Polonais à Paris se constitue en 1911. Les artistes se connaissent et laissent des témoignages artistiques de leurs amitiés. Ils se portraiturent également eux-mêmes.

    Acte I: Temps de paix: créer, illustrer, rire

  • Les artistes qui se retrouvent à Paris exposent surtout dans les Salons. Ceux qui représentent de tendances plutôt traditionnelles, tels que Jan Styka, Jan Chelminski, et dans une certaine mesure Olga Boznanska dans le Salon de la Société nationale des Beaux-Arts ou le Salon des Artistes Français. Ceux, plutôt avant-gardistes, présentent leurs travaux au Salon d`Automne et au Salon des Indépendants. Les Polonais exposent également dans des galeries, comme la Galerie Druet et la Galerie Bernheim-Jeune. Ils sont également actifs comme illustrateurs. Ainsi Chelminski effectue des tableaux pour un ouvrage commémorant l`Armée du Duché de Varsovie. Styka est auteur de dessins qui ornent les éditions françaises du roman de Sienkiewicz Quo Vadis. D`Ostoya (Ostoja-Soszynski) publie régulièrement ses dessins satiriques dans la presse française. Son cible préféré reste la politique d`agression de la Prusse. D`Ostoya collabore également avec les socialistes polonais a Paris.

    Acte II: Temps de guerre - combattre, vivre, survivre

  • Le marché de l'art est le premier a subir les conséquences des hostilités. Les citoyens autrichiens ou prussiens, dont certains artistes polonais, sont éloignes de Paris. Ils combattent dans la Légion Étrangère, comme Mondzain, Kisling, Dunikowski, Nawroczynski où Buyko, d`autres, comme Leopold Gottlieb, rejoignent les Légions de Pilsudski sur le territoire polonais. D`autres encore vont populariser la cause polonaise auprès de l`opinion publique en France, comme Styka, organisateur des conférences et des galas en faveur des victimes de la guerre en Pologne. Les affiches, les illustrations dans la presse, souvent satiriques, les cartes postales sont dessinées par Blanka Korab-Mercère, d`Ostoya, Lewicka, Boleslaw Buyko, Burski et Styka. D`autres artistes témoignent des d`atrocités, comme Biegas dans ses Vampires de la guerre. La Tombola artistique au profit des artistes polonais victimes de la guerre en 1915/1916 à la Galerie Bernheim-Jeune, avec comme donateurs: Renoir, Rodin, Bonnard, Bourdelle, Brancusi, Matisse, Signac, Picasso et des peintres et sculpteurs polonais, est suivie par une exposition de la Société du Secours Fraternel en 1917. D`autres manifestations sont organisées, comme l`exposition-vente au profit des soldats polonais dans l`Armée russe et sur le front d`Orient (1916/1917) ou l`exposition au profit des mutilés de guerre de l`Armée Polonaise en France au Palais Potocki en 1918. La Guerre pousse les artistes polonais à la confection des poupées et jouets artistiques. L'initiative de Stefania Lazarska attire vers cette production Makowski, Hayden, Frankowska, Romanowicz, Zawadzinski ou Balzukiewicz. La vente, limitée d`abord aux galeries parisiennes s`élargit vers Nice, puis aux États-Unis, où c`est Paderewski lui-même qui s`en occupe.

  • Next GJ ARTICLES :
  • Hotel de Monaco - the POLISH EMBASSY in PARIS
  • The broken collection (of Teofil KWIATKOWSKI paintings)
  • The ANJOU Dynasty in the FONTEVRAUD Abbey

    UP PAGE


  • HOME INDEX GALLERY INFOS E-MAIL